SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Bellegarde
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

BOURG-EN-BRESSE : LE TÉMOIGNAGE D'UNE FAMILLE SYRIENNE

Mercredi 17 Octobre - 05:00

Actu. locale


Adnan, son épouse et ses 2 enfants, lors de la quinzaine régionale de l'intégration des population étrangères - © Delphine Convert
Si la question des réfugiés divise, il y a heureusement de belles histoires à raconter. C'est l'objectif de la Quinzaine régionale de l'intégration de populations étrangères. De nombreux rendez-vous sont prévus jusqu'à la fin de la semaine en Auvergne-Rhône-Alpes.

Alain Régnier, le délégué interministériel chargé de l'accueil et de l'intégration des réfugiés, était en visite à Bourg-en-Bresse ce mardi 16 octobre. Il s'est notamment rendu au centre de transit des réfugiés, a participé à des tables rondes et débats à la Préfecture de l'Ain. Il a aussi rencontré une famille syrienne installée depuis peu dans un appartement proche du Champ de Foire. Une famille à laquelle Radio Scoop a tendu son micro.

S'intégrer au plus vite

Adnan, son épouse et ses deux enfants sont arrivés fin juin à Bourg. Après avoir fuit la Syrie à cause de la guerre et de menaces du régime syrien, ils ont passé 3 ans en Turquie. Aujourd'hui ils veulent s'intégrer au plus vite. "Je voulais commencer par la scolarisation des mes enfants, c'est chose faite", explique Adnan. "Et puis, apprendre le français, et reprendre mon travail de couturier. Sinon je ferai autre chose si on m'en donne la possibilité", poursuit ce papa.

Les démarches administratives terminées, les enfants à l'école, le couple va d'ici quelques jours suivre des cours de français. 200 heures au total. En attendant, un de leurs voisins, Pierre, a décidé de les aider : "je ne suis pas prof de français, j'ai juste mis sur un papier des mots, des petites phrases, les lettres de l'alphabet, que je leur fais répéter encore et encore. Ils sont très réceptifs".



Comme Adnan et sa famille, 60 réfugiés syriens sont arrivés dans l'Ain. D'ici fin 2019, ils seront 120 au total. Ils sont accueillis dans le cadre du programme ARISE (accueil et insertion des réfugiés réinstallés). Un programme qui, d'après la préfecture, prévoit "l'accueil des ménages en logement par l'intermédiaire de contrats de sous-location en vue de glissement de bail. Ils bénéficient d'un accompagnement renforcé individualisé (notamment administratif, socio-professionnel, médical) pendant 12 mois."

L'Ain compte une centre provisoire d'hébergement à Miribel, un centre de transit des réfugiés pour les réinstallés d'Afrique subsaharienne à Bourg-en-Bresse et un dispositif d'allocation de logement temporaire, pour un total de 182 places, gérées par Alfa3A.


@RadioScoopInfos