SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Bellegarde
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CLERMONT-FERRAND : LES USAGERS DU TRAM COMPRÉHENSIFS FACE AUX PERTURBATIONS

Mardi 13 Novembre - 07:00

Actu. locale


L'arrêt de tram Champratel - © Agathe Rigo
Les arrêts de tram et de bus du quartier des Vergnes ne sont plus desservis depuis qu'un coup de pistolet a été tiré sur une vitre du tram jeudi dernier.

Dimanche soir la direction a annoncé un retour à la normale sur le trafic, mais ce lundi matin, les chauffeurs ont fait valoir leur droit de retrait. Le terminus à Champratel a donc été maintenu.

À la sortie du tram, au terminus Champratel, un agent de la T2C est là pour s'assurer que tous les passagers descendent. Il leur explique également pourquoi le tram ne va pas plus loin. Dans l'ensemble, les passagers sont compréhensifs.
"Ils ont raison de se servir de leur droit de retrait", répond Christelle "c'est pas normal qu'ils soient agressés comme ça sur les lignes".

Tous s'accordent à dire que les chauffeurs ont raison de demander davantage de sécurité. Mais certains usagers ont le sentiment que ce sont eux qui sont punis à la place des responsables.
"On est à pied, on a payé notre abonnement à la fin du mois", se désole Nicole. Mais ça n'est pas sa seule inquiétude : "Je suis aide à domicile, je finis la nuit, il n'y a pas de transport donc je marche, je cours aussi un risque"

10 à 20 minutes de marche

"J'utilise le tram presque quotidiennement pour mes courses, mes rendez-vous et surtout pour ma fille qui est handicapée... marcher toute cette distance pour avoir le tram à Champratel, c'est beaucoup pour moi", explique Nora.
Il faut dire qu'on peut mettre entre 10 à 20 minutes à pied pour atteindre sa destination dans le quartier des Vergnes.

Du côté des chauffeurs, le message est clair : ils ne rouleront pas dans le quartier tant que le ou les responsables n'ont pas été interpellés. Ils sont inquiets.

Franck habite à quelques pas et propose son idée "Des agents de sécurité qui veille sur les lignes. À chaque arrêt, des agents qui font la navette, pour dissuader un peu les jeunes". Manon étudie au CFA, pas très loin de l'arrêt Champratel. Elle pense aussi qu'il faudrait un peu plus de sécurité... "ça serait bien que ça fasse un peu prendre conscience qu'il y aurait des mesures à prendre, peut-être renforcer les patrouilles de police, je ne sais pas."


@RadioScoopInfos