SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

GILETS JAUNES : IMPORTANT INCENDIE PRÈS DES CHAMPS-ELYSÉES, 11 BLESSÉS LÉGERS

Samedi 16 Mars - 15:19

France


Les gilets jaunes sont mobilisés dans la région depuis le 17 novembre. - © DR
Un important incendie s'est déclaré dans un immeuble qui a dû être évacué boulevard Roosevelt, près des Champs-Elysées, faisant 11 blessés légers samedi en marge de l'acte 18 de la mobilisation des gilets jaunes, a appris l'AFP auprès des pompiers.


"Deux personnes ont été sauvées des flammes. Une femme et son bébé étaient coincés au deuxième étage", ont indiqué les pompiers à l'AFP.

Le feu est parti d'une banque au rez-de-chaussée. Le quartier a été bouclé et l'incendie maîtrisé peu avant 14H00, a constaté un journaliste de l'AFP.

Selon un bilan provisoire, l'incendie a fait 11 blessés légers parmi lesquels deux policiers, selon les pompiers, qui ont mobilisé dix engins. Une enquête a été ouverte pour déterminer l'origine de l'incendie.

"Ce sont des assassins"

"Les pompiers de Paris et nos forces de l'ordre viennent de procéder à l'évacuation de tous les habitants d'un immeuble, délibérément incendié. Le feu est maîtrisé. Les individus qui ont commis cet acte ne sont ni des manifestants, ni des casseurs: ce sont des assassins", a dénoncé sur twitter le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.



Sur place une femme et ses quatre enfants, dont un bébé de 9 mois, a raconté à l'AFP, les larmes aux yeux, qu'ils étaient "descendus par les escaliers" de leur appartement au troisième étage. "On a d'abord senti la fumée des lacrymogènes et puis ensuite on a vu le feu par la fenêtre", a-t-elle expliqué, visiblement sous le choc.

82 interpellations à 13h30

Sur les Champs-Elysées, les manifestants ont mis le feu à plusieurs kiosques à journaux et mais aussi à des panneaux de bois ou des barrières de chantiers qui servaient de barricade.

Quelque 82 personnes ont été interpellées, selon un bilan communiqué à 13H30 par la préfecture. Et 30 personnes placées en garde à vue, a annoncé le parquet de Paris.

(Avec AFP)